Attorney General

Government directs changes to make ICBC work for B.C. drivers again

Le gouvernement ordonne des changements afin que l’ICBC travaille à nouveau pour les conducteurs de la Colombie-Britannique

Print

Attorney General

Government directs changes to make ICBC work for B.C. drivers again

Le gouvernement ordonne des changements afin que l’ICBC travaille à nouveau pour les conducteurs de la Colombie-Britannique

Media Contacts
Ministry of Attorney General
Media Relations
778 678-1572
ICBC
Media Relations
604 250-1155
(flickr.com)
This article also available inEnglish
Cet article est aussi disponible enfran├žais
Media Contacts
Ministry of Attorney General
Media Relations
778 678-1572
ICBC
Media Relations
604 250-1155

Backgrounders

Enhanced accident benefits

As of April 1, 2019, everyone injured in a crash will have access to greatly enhanced accident benefits aimed at improving care and support for recovery.

More money for treatments

  • The overall allowance for medical care and recovery expenses will double to $300,000, from $150,000, to better support those most catastrophically injured in a crash.
    • This includes necessary medical, surgical, dental, nursing or physical therapy services, as well as costs for chiropractic treatment, occupational therapy or speech therapy.
    • Legislation will be introduced to make this benefit retroactive so that it will apply to anyone injured in a crash on or after Jan.1, 2018, in order to start helping British Columbians sooner.
  • Significantly greater treatment costs will be covered.
    • Customers will no longer be out-of-pocket for most expenses.
    •  ICBC will pay more for treatments based on current fair market rates. These rates have not been updated since 1991.

More services covered

  • More types of service providers will be covered by ICBC, so that customers have more choice about the treatments they are able to receive.  
  • Kinesiology, acupuncture, counselling and massage therapy visits will be added to the list of pre-approved services that already include doctor visits, physiotherapy, occupational therapy and chiropractic treatment.

Other enhancements

  • Customers who are unable to work due to their injury will receive wage loss support of up to $740 per week, a 147% increase from the current $300 per week. This will be indexed to inflation to keep pace with the cost of living.
  • If an injury prevents a customer from completing household tasks they are primarily responsible for (e.g., cooking, cleaning and other activities in the home), they will receive $280 per week in homemaking benefits – a 93% increase from the current $145 per week.
  • In the event of death, up to $7,500 will be reimbursed for funeral costs, a 200% increase from the current $2,500; and, up to $30,000 will be available in death benefits, up from the previous rate which ranged from $17,580 to $20,080.
  • ICBC will review other accident benefits (funeral, homemaker, death and accident benefits limits) on an ongoing basis.
Améliorations aux indemnités d’accidents

À compter du 1er avril 2019, toute personne ayant subi des lésions corporelles lors d’un accident de la route aura accès à des indemnités considérablement bonifiées. Ces améliorations visent à améliorer les soins et le soutien au rétablissement.

Plus d’argent pour les soins

  • L’indemnité globale pour les soins médicaux et de rétablissement doublera pour passer de 150 000 à 300 000 dollars afin d’offrir un meilleur soutien aux personnes plus grièvement blessées dans un accident de la route.
    • Cette indemnité couvre les soins médicaux, chirurgicaux et dentaires et les soins infirmiers et de physiothérapie nécessaires, de même que les coûts en chiropratique, en ergothérapie et en orthophonie.  
    • Un projet de loi sera présenté afin de rendre cette indemnité rétroactive afin qu’elle s’applique à toute personne ayant subi des lésions corporelles à compter du 1er janvier 2018 inclusivement, afin de pouvoir venir en aide le plus tôt possible aux Britanno-Colombiens.
  • Un montant beaucoup plus important sera consenti pour couvrir les traitements.
    • Les clients n’auront plus à débourser d’argent de leur poche pour la plupart des dépenses.
    • L’ICBC paiera plus pour des traitements, en fonction des justes tarifs actuels du marché. Ces tarifs n’ont pas été ajustés depuis 1991.

Plus de services couverts

  • Un plus grand nombre de types de fournisseurs de services seront couverts par l’ICBC, afin que les clients disposent d’un plus grand choix d’options de traitement. 
  • La kinésiologie, l’acupuncture, les services de counselling et la massothérapie seront ajoutés à la liste des services préapprouvés, qui comprend déjà les visites chez le médecin, la physiothérapie, l’ergothérapie et la chiropratique.

Autres améliorations

  • Les clients qui ne sont pas en mesure de travailler en raison de leurs blessures recevront une compensation salariale pouvant aller jusqu’à 740 dollars par semaine, une augmentation de 147 % par rapport aux 300 dollars par semaine accordés jusqu’à maintenant. Cette somme sera également indexée au coût de la vie.
  • Si une blessure empêche un client d’accomplir les tâches domestiques dont il est principalement responsable (p. ex. faire la cuisine, le ménage ou d’autres tâches dans la maison), 280 dollars par semaine lui seront accordés à titre de prestation pour aide domestique – une augmentation de 93 % sur les 145 dollars accordés précédemment.
  • En cas de décès, jusqu’à 7 500 dollars seront remboursés pour les frais funéraires, soit 200 % de plus que les 2 500 dollars actuels; de plus, jusqu’à 30 000 dollars pourront être versés en prestation de décès. Auparavant, ces prestations variaient de 17 580 à 20 080 dollars.
  • L’ICBC révisera régulièrement les autres indemnités d’accidents (frais funéraires, aide domestique et limites des prestations de décès et d’accidents).
Limits to minor injury claims

Massive increases in injury claim costs and payouts are a primary cause of soaring costs at ICBC and the biggest pressure on insurance rates. In 2016, payouts for injury claims reached a record $2.7 billion, an increase of 80% or $1.2 billion since 2009. The average claim paid out for minor injuries has risen from $8,220 in 2000 to $30,038 in 2016, an increase of 265%.

As of April 1, 2019, a $5,500 limit will be applied to pain and suffering payouts for minor injuries in British Columbia. Any compensation provided by accident benefits, such as benefits for medical treatments, wage loss and home care support, is completely separate from pain and suffering.

Claims that have already occurred, or that occur between now and the implementation date of April 1, 2019, will stay in the current system.

Drivers will have an option to purchase additional coverage for a higher limit in pain and suffering compensation. The limit will be set at $75,000 and will cost approximately $1,300 a year, on top of the cost of their basic and other optional insurance. Charging for this optional coverage means the customers who stand to benefit from increased coverage will pay for it, rather than every B.C. driver.

Currently, customers not at-fault for a crash are usually paid an amount for pain and suffering, which is in addition to compensation provided by accident benefits that include medical treatments, wage loss and home care support.

By introducing a limit to pain and suffering, along with other changes, ICBC will save more than $1 billion in claims costs annually.

Minor injury definition

ICBC will develop a clear, legal definition of what constitutes a minor injury in British Columbia. The new legal definition will include things like sprains, strains, mild whiplash, cuts and bruises, anxiety and stress from a crash. It does not include broken bones, brain injuries (concussions) or other more serious impairments.

A medical professional – not ICBC – will determine the nature of an injury and this will determine whether it falls under the definition of a minor injury. An injury initially diagnosed as minor may also be determined by a medical professional to become non-minor over time.

If, after 12 months, a customer continues to have serious impairment from the injury, or has a significant inability to care for themselves, it would no longer be considered minor and would not be subject to the limit for pain and suffering payouts.

New dispute resolution model for minor injury claims

As of April 1, 2019, the Civil Resolution Tribunal (CRT) will resolve certain disputes concerning certain motor vehicle injury claims: https://civilresolutionbc.ca

The CRT adjudicators are independent of ICBC and will provide fair, fast resolution, without requiring the involvement of a lawyer. The CRT aims to resolve claims in 60 to 90 days, on average, whereas the average legal claim with ICBC can take up to 30 months.  

The CRT helps people resolve strata and small claims disputes quickly and affordably. It also encourages a collaborative approach to dispute resolution and is available 24/7.

Limites des réclamations pour blessures mineures

La hausse spectaculaire des coûts des réclamations et des paiements pour lésions corporelles est la principale cause des augmentations de coûts faramineuses de l’ICBC et des pressions considérables sur les primes d’assurance. En 2016, les paiements pour lésions corporelles ont atteint la somme record de 2,7 milliards de dollars, une augmentation de 80 %, ou de 1,2 milliard, depuis 2009. L’indemnité moyenne versée pour blessures mineures est passée de 8 220 dollars en 2000 à 30 038 dollars en 2016, une hausse de 265 %.

À compter du 1er avril 2019, une limite de 5 500 dollars sera imposée pour les indemnisations des souffrances endurées en cas de blessures mineures en Colombie-Britannique. Toutes les sommes versées en cas d’accident, comme les indemnités pour soins médicaux, perte de salaire ou soutien à domicile sont complètement indépendantes des indemnisations des souffrances endurées. 

Les réclamations déjà déposées et déposées d’ici la date d’entrée en vigueur du 1er avril 2019 seront traitées en vertu du système actuel.

Les conducteurs auront la possibilité de souscrire une couverture supplémentaire pour une indemnisation de souffrances endurées plus élevée. La limite sera établie à 75 000 dollars et le montant de la prime pour se prévaloir de cette couverture sera de 1 300 dollars par année, un montant qui s’ajoutera à la prime pour leur assurance de base et les autres assurances facultatives, s’il y a lieu. En exigeant un montant séparé pour la couverture supplémentaire, seul le client qui souhaite s’en prévaloir paie, au lieu que tous les conducteurs de la Colombie-Britannique aient à assumer ces coûts.

À l’heure actuelle, les clients ayant subi un accident de la route sans en être responsables reçoivent habituellement une indemnisation des souffrances endurées, qui s’ajoute à l’indemnité d’accident qui comprend des prestations pour soins médicaux, perte de salaire et soutien à domicile.  

En imposant une limite aux indemnisations des souffrances endurées, en plus des autres modifications apportées au régime, l’ICBC économisera plus de 1 milliard de dollars en coûts de réclamation par année.   

Définition d’une blessure mineure

L’ICBC élaborera une définition juridique claire de ce que constitue une blessure mineure en Colombie-Britannique. La nouvelle définition juridique inclura des lésions telles que les entorses, foulures, coups de fouet cervical légers, coupures et ecchymoses, de même que le stress et l’anxiété résultant d’un accident de la route. Les lésions plus graves comme les fractures, les lésions au cerveau (commotions) et autres blessures graves en seront exclues. 

Un professionnel de la médecine – et non l’ICBC – établira la nature de la lésion et déterminera si elle correspond à la définition de blessure mineure. Un professionnel de la médecine pourrait aussi déterminer qu’avec le temps, une blessure initialement diagnostiquée comme mineure pourrait devenir non mineure.

Si, après 12 mois, un client continue de vivre avec une incapacité grave à la suite de sa blessure ou montre une incapacité importante de s’occuper de lui-même, sa blessure cessera d’être considérée comme mineure et ne sera plus soumise à la limite imposée aux paiements d’indemnisations des souffrances endurées.

Nouveau mécanisme de résolution des différends lors de réclamations pour blessures mineures

À compter du 1er avril 2019, le Civil Resolution Tribunal de la province (CRT) se chargera de résoudre certains différends relatifs à certaines réclamations d’indemnités aux accidentés de la route : https://civilresolutionbc.ca.

Les arbitres du CRT sont indépendants de l’ICBC et assureront une résolution juste et rapide des différends, sans qu’il soit nécessaire de recourir à un avocat. Le CRT vise une résolution des réclamations en 60 à 90 jours en moyenne, alors qu’une réclamation par voie juridique auprès de l’ICBC peut exiger jusqu’à 30 mois.

Le CRT aide les personnes à résoudre les différends dans les domaines de la copropriété et des petites créances de manière rapide et abordable. Il encourage également une approche collaborative pour la résolution des différends et il est à la disposition des citoyens jour et nuit, en tout temps.

 

Connect with the Ministry

Photos

View the Ministry's latest photos on Flickr.

Videos

Watch the Ministry's latest videos on YouTube.

Sound Bites

Listen to the Ministry's latest audio clips on SoundCloud.

View all Social Media